Réaliser une carte vectorielle avec Illustrator [Troisième partie]

Troisième et dernier article sur la réalisation d’une carte vectorielle avec Illustrator. Ici, le but est de transformer notre fond de carte en une véritable carte. Deux grandes étapes sont nécessaires :

  • la mise en couleur ;
  • la rédaction de la légende.

Mise en couleur

On peut rouvrir notre fichier .ai (extension des fichiers Illustrator) et ainsi retrouver notre fond de carte avec les contours bien tracés. Souvenez-vous :

Tous les contours sont tracés
On s’était arrêté là…

On déverrouille alors tous les calques que l’on souhaite mettre en couleur. Puis, on sélectionne un premier tracé avant de choisir une couleur de fond (et éventuellement une couleur de contour). On répète l’opération pour tous les espaces de notre carte.

Mise en couleur des différents espaces
Mise en couleur des différents espaces

Il est temps de placer les différents éléments de la carte. Celle-ci est assez simple et on peut se contenter des noms de régions ou de peuples européens comme sur le modèle. Le mieux est encore une fois de verrouiller tous les cartes et d’en créer un nouveau réservé à cet effet. On sélectionne ensuite l’outil “Texte”, on clique à l’emplacement désiré et on écrit. Simple, non ?

Les différents peuples et les régions de l'Europe carolingienne
Les différents peuples et les régions de l’Europe carolingienne

J’ai décidé de compléter la carte avec l’insertion de flèches pour monter la dynamiques d’expansion du royaume franc sous Charlemagne. Il existe plusieurs façons de dessiner des flèches sous Illustrator mais je ne vous en montre qu’une dans cet article. Peut-être cela donnera lieu à un autre article plus tard.

Avec l’outil “Pinceau”, dessinez un simple trait de la couleur souhaitée qui servira de squelette à la flèche. À l’aide de l’outil “Sélection”, sélectionnez ce trait puis dans les options de traits, choisissez une flèche.

On trace notre flèche
On trace notre flèche

Vous avez ensuite la possibilité de la transformer en utilisant le raccourci Ctrl + T (ou Éditer > Transformation manuelle), aussi bien en la faisant pivoter qu’en modifiant la taille. On peut ensuite dupliquer la flèche à plusieurs reprises.

On duplique la flèche
On duplique la flèche

Création de la légende

Il est maintenant temps de créer la légende. Rien d’extraordinaire. Là encore, je vous conseille de créer un calque spécifique. À vous de voir où vous souhaitez la mettre. En ce qui me concerne, j’ai suivi le modèle et je l’ai superposée à la carte.

Il suffit désormais de jouer avec l’outil “Rectangle” et avec l’outil “Texte” pour compléter cette légende. Pour la flèche, vous pouvez en dupliquer une depuis la carte. On n’oublie pas le titre, toujours avec l’outil “Texte”.

Une carte avec une légende et un titre
Une carte avec une légende et un titre

Exportation

Voilà, cette fois la carte est bien terminée. Il ne reste plus qu’à l’exporter mais ça, on l’a déjà vu dans l’article précédent.

Comme le dit le proverbe, c’est en forgeant que l’on devient forgeron. La réalisation d’une telle carte peut paraitre compliqué mais au fur et à mesure vous prendrez vous-même vos habitudes et découvrirez de nouvelles astuces. Et puis, quel bonheur de pouvoir réaliser ses propres cartes.

Jupo Écrit par :

Derrière l'éléphant, se cache Jupo, un jeune prof de 26 ans. Lyonnais d'adoption, il travaille dans l'académie et parcourt aussi souvent que possible les rues de la capitale des Gaules. Passionné par la photo, les nouvelles technologies et l'histoire-géo, il relate sur ce blog ses envies, ses expériences, ses tests et son humeur.