Ma technique pour ne jamais sortir sans mes cours : le Cloud [Première partie]

Quel prof ne s’est jamais rendu compte, le matin en arrivant devant la machine à café, qu’il avait oublié la moitié de ses cours pour la journée ? Lequel n’a jamais oublié sa clé USB en salle informatique sans jamais pouvoir remettre la main dessus ?

Improvisation ? Aller-retour à la maison ? Non, il est parfois bon d’avoir (un peu) la tête dans les nuages…

1. Le cloud, définition simple

Ce que nos amis québécois appellent l’infonuagique, auquel nous préférons le terme de cloud computing, c’est l’utilisation de serveurs distants, principalement pour le stockage de nos données.

En gros, vous envoyez vos fichiers sur un autre ordinateur situé à l’autre bout de la planète mais qui est allumé 24 heures sur 24 et toujours relié à Internet. Une petite partie de son disque dur vous est réservée et vos documents sont protégés et accessibles partout, pour peu que vous ayez une connexion internet (ou pas…).

2. Vers quel cloud se tourner ?

Les offres sont multiples : il vous suffit de taper cloud dans votre moteur de recherche préféré pour vous en rendre compte.

La plupart d’entre eux proposent des offres gratuites et c’est celles-ci que je privilégie : c’est souvent suffisant pour notre utilisation quotidienne.

Toutefois, plusieurs critères doivent être respectés et méfiez vous de certains services peu connus ou trop alléchant. Il serait dommage de confier ses données à une entreprise malhonnête ou capable de fermer ses serveurs sans prévenir et ainsi perdre tout ce qui lui avait été confié.

Personnellement, je me concentre sur les grands noms du web et vous verrez que c’est déjà pas mal.

Dropbox : sans doute le plus connu. Ce service est certainement celui qui a démocratisé le cloud computing. En ce qui me concerne, ce fut mon premier essai et, aujourd’hui, encore j’utilise le service. Le service propose un espace de stockage de 2 Go gratuits. C’est peu, mais avec tout un tas d’astuce (publication d’un lien sur les réseaux sociaux, invitations envoyées aux amis, etc…), vous pouvez augmenter cette capacité (j’en suis à presque 6 Go). C’est suffisant pour y envoyer quelques fichiers textes et des images pas trop lourdes mais on peut être vite limité. Personnellement, j’y laisse mes documents importants mais je ne m’en sers pas pour les cours.

Accueil_-_Dropbox
Page d’accueil du compte Dropbox

Google Drive : le service de Google. Alors là, il y a les anti-Google qui hurlent que Google se sert de vos données, etc. et puis, il y a les pragmatiques comme moi. Mes cours ne sont pas classés “Secret défense” et le service de Google propose plein de possibilités ! Tout d’abord, vous aurez le droit à un espace de stockage de 15 Go et la plupart des documents sont directement modifiables dans le cloud via la suite bureautique proposée par Google. Pour beaucoup, celle-ci suffit amplement. Vous l’aurez compris, c’est là que mes cours sont stockés.

Prof_-_Google Drive
L’organisation de Google Drive
Modification d'un document depuis GoogleDocs
Modification d’un document depuis GoogleDocs

Onedrive (anciennement Skydrive) : le cloud de Microsoft. Il est intégré par défaut dans les nouvelles versions de Windows et vous propose gratuitement 5 Go de stockage. Tout comme Google Drive, si vous êtes abonnées à Office 365, le service vous offre la possibilité de créer ou modifier vos documents en ligne avec une véritable suite Microsoft Office depuis n’importe quel ordinateur relié à Internet (ce qui est toujours intéressant). Personnellement, j’ai un peu de mal avec l’ergonomie du service mais il s’avère toutefois intéressant. À ne pas négliger donc, surtout si vous êtes sous Windows.

Fichiers_-_OneDrive
L’organisation de OneDrive
Modification d'un texte depuis Word Online
Modification d’un texte depuis Word Online

iCloud : le cloud à la sauce Apple. Si vous êtes le propriétaire d’un appareil pommé, vous le connaissez déjà. Comme son concurrent direct, il dispose de 5 Go de stockage gratuit. De même, les documents de la suite iOffice (Pages, Keynote, Numbers) y sont directement modifiables. Mais les 5Go de stockage sont rapidement atteints, surtout si vous utilisez le service pour sauvegarder votre iPhone ou votre iPad et synchroniser quelques données entre votre ordinateur de bureau et vos appareils mobiles.

iCloud
Page d’accueil d’iCloud

Mega : l’héritier de Megaupload. L’offre est alléchante : 50 Go de stockage gratuit et le nouveau service de Kim Dotcom reste dans la légalité. Toutefois, il a connu des difficultés à son lancement et son propriétaire demeurant dans l’œil du cyclone, certains s’attendent à le voir fermer un jour ou l’autre. Mon avis : il serait dommage de passer à côté mais veillez à bien sauvegarder vos données ailleurs et de ne pas y stocker des données sensibles (comme pour les autres sites d’ailleurs).

MEGA
Page d’accueil de MEGA

J’ai pu tester tous ces services sur un temps assez long et il s’avère tous utiles même je privilégie Google Drive pour mes cours.

Tous ont l’avantage de proposer une synchronisation de vos données directement depuis votre ordinateur (via un logiciel gratuit et propre à chaque service). C’est simple : vous avez un dossier au nom du Coud sur votre Ordinateur et tout ce que vous y mettez est envoyé dans le nuage. Ils disposent aussi d’applications mobiles pour avoir accès à vos données depuis votre smartphone ou votre tablette même hors-ligne.

Ces différents services proposent également la possibilité de partager des documents, particulièrement intéressante lorsqu’il s’agit de documents trop lours pour votre boîte mail. Certains, comme Google Drive ou Onedrive, permettent aussi la collaboration de plusieurs utilisateurs sur la création d’un document.

Vous avez désormais un rapide aperçu des différentes offres (il en existe plein d’autres dont certaines semblent être intéressantes : vous pouvez retrouver un comparatif plus rapide ici).

Dans un prochain article, je vous expliquerai mon organisation sur Google Drive spécifiquement…

Jupo Écrit par :

Derrière l'éléphant, se cache Jupo, un jeune prof de 26 ans. Lyonnais d'adoption, il travaille dans l'académie et parcourt aussi souvent que possible les rues de la capitale des Gaules. Passionné par la photo, les nouvelles technologies et l'histoire-géo, il relate sur ce blog ses envies, ses expériences, ses tests et son humeur.